Les commentaires après une fausse couche, à dire, à ne pas dire…

Les commentaires après une fausse couche

Je vous propose ici de rassembler tous les commentaires que l’on entend souvent après une fausse couche.

J’y ai noté tous les commentaires qui m’ont fait beaucoup de bien et ceux qui m’ont fait plus de mal avec l’intention de m’en libérer en les déposant ici.

Vous venez peut-être de vivre une fausse couche ou vous connaissez quelqu’un dans votre entourage qui vient de vivre cette épreuve et vous souhaitez trouver les mots justes… Cette page et la pour trouver de l’inspiration, de l’espoir et beaucoup d’amour…

Je vous invite à ajouter en commentaires, les phrases, les intentions, les petits mots qui vous on fait le plus de bien après votre fausse couche et à noter les pires commentaires que vous avez reçu avec l’intention de vous en libérer pour de bon… Bye bye mauvaises ondes… Good vibes only !

Pour les personnes qui cherchent à aider leurs proches ayant vécu une fausse couche, sachez que ce qui est le plus attendu, ce ne sont pas des commentaires, mais une oreille attentive, une écoute active, de la compassion. Et si vous êtes ici, en train de chercher des solutions pour aider, je n’ai aucun doute que vous saurez très bien faire. Cet article devrait aussi vous intéresser. 

Quoi qu’il en soit, nourrissez-vous des commentaires positifs, et ne vous attachez pas aux négatifs, vous ne pouvez pas vous ajouter ça en plus de ce que vous venez de traverser. Facile à dire je sais, mais avec un peu d’entrainement on y arrive vite… promis !

Les commentaires ou questions qui font du mal ou qui ne servent à rien

  • « Ce n’était qu’un tas de cellules à ce stade, pas un bébé encore développé ».
  • « Si ça a marché une fois, il n’y a pas de raison pour que ça ne marche pas de nouveau » (alors que dans ma famille, j’ai un exemple qui prouve que ce n’est pas parce que ça marche une fois que ça marche forcement une deuxième…)
  • « C’est tellement fréquent comme opération que ce n’est rien du tout pour NOUS » (par la médecin qui allait procéder à mon aspiration alors que je faisais une grosse crise d’angoisse avant le bloc)
  • « C’est très courant les fausses couches, on y peut rien » (alors c’est vrai que c’est rassurant de savoir que c’est fréquent, mais ça minimise aussi la tristesse que l’on peut ressentir… Il faudrait donc ajouter un petit « Mais ça ne retire pas la peine que tu dois éprouver« )
  • « Alors, quand est-ce que vous vous y remettez ? » (Par plusieurs proches, alors que ça faisait des mois qu’on ré-essayait sans succès)
  • « Quand est-ce que vous nous faites un beau bébé ? » (Par une personne très proche qui n’est pas au courant de notre fausse couche parce qu’on a voulu la protéger. Elle n’y pour rien du tout bien-sûr, c’est entièrement de notre faute, mais ça fait toujours mal. Cette phrase devrait être interdite dans tout type de situation d’ailleurs !)

Les commentaires et questions qui font du bien

  • « J’aimerais vraiment que vous preniez du temps pour vous, ce n’est pas anodin ce que vous traversez » (Par mon super Gynéco, le jour de l’annonce de l’interruption spontanée de grossesse)
  • « C’est normal que vous soyez dans cet état, vous vivez une épreuve vraiment difficile » (par l’infirmière qui tentait de rattraper le coup au bloc après le commentaire vraiment étrange de la médecin)
  • « Mais… Comment tu vas VRAIMENT ? Parce que la façade c’est bien beau mais… En vrai ? » (Par mon oncle, dans la cuisine entre 2 plats, en pleine fête de famille quelques mois après notre fausse couche)
  • « Qu’est-ce qui est le plus difficile pour toi aujourd’hui ? Qu’est-ce qui a été le plus difficile ? »  (Des questions qui permettent de s’exprimer et d’évacuer certaines émotions, certains traumatismes)
  • « J’avais envie de parler de ce petit bébé dans le journal de naissance de ma fille, parce qu’il a fait partie de l’histoire quand même » (par ma meilleure amie enceinte en même temps que moi)
  • « Il faut demander à l’univers un beau bébé. C’est sur que ça va marcher, c’est juste qu’on ne sait pas quand… En tout cas, moi je demande pour toi ! » (Par mon autre meilleure amie plus de 10 mois après la fausse couche, quand l’espoir était un peu en berne)
  • « Ce petit bout, il nous aura donné l’idée de déménager dans une super nouvelle ville à la campagne, donné la joie de savoir qu’on avait à priori pas de problème de fertilité. Il nous aura aidé à mieux nous préparer et à apprécier encore plus la prochaine grossesse » (Quelques jolies conclusions, lors de nombreuses discussions avec mon chéri)

Et vous ? Quels commentaires vous ont fait le plus de bien ? Quels sont ceux dont vous aimeriez vous débarrasser définitivement ici ?

Je vous envoie toutes mes pensées et tout mon soutien dans cette épreuve que vous traversez. Ne laissez personne sous-estimer votre peine, mais n’en voulez pas trop aux autres de vouloir vous aider à leur façon. Ce n’est pas parce que parfois les mots sont maladroits qu’ils ne sont pas remplis d’amour profond.

Prenez bien soin de vous, de votre Projet Mama et connectez-vous à votre belle énergie Mama. Elle est en vous !

A très vite,

Signature Mélanie

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *